Information

Description :Sfax est le premier port de commerce de Tunisie en termes de trafic (2000) et le second en termes de valeur. Le port possède deux particularités : c'est l'un des rares endroits de la Méditerranée où l'amplitude des marées dépasse 1,50 et deux mètres aux équinoxes et, abrité des vents du large par les îles Kerkennah et les hauts fonds du golfe de Gabès atténuant les effets des vagues, aucune jetée ou digue n'y est nécessaire. Malgré l'important commerce maritime avec les Kerkennah et le reste du pays, le port est réduit jusqu'en 1886 à un simple appontement de bois de cinquante mètres de long. Un port artificiel est creusé dans les sables et ouvert au trafic en 1891. Mais l'exploitation des phosphates le rend vite insuffisant et un nouveau port est creusé. Comme à Tunis, les produits du dragage servent à gagner du terrain sur la mer. Comme tous les grands ports tunisiens, Sfax a souffert durant la campagne de Tunisie : l'Afrika Korps fait sauter une partie des quais avant de se replier le 11 avril 1943. La pêche occupe aussi une place de choix dans l'économie régionale avec une flotte d'environ 300 chalutiers-crevettiers, cinquante thoniers senneurs, 1 500 barques à moteur et 2 000 barques à voile. La ville produit environ 25 000 tonnes de poissons par an, soit le tiers de la production nationale. Une bonne partie de cette pêche est exportée à l'étranger (10 000 tonnes environ) soit 70 % de l'exportation tunisienne des produits de la mer..
Population: 272 801 hab. (20142)
Altitude: 133 m

details

Sfax concentre les principales institutions éducatives du sud du Sahel : l'université de Sfax est ainsi l'un des principaux centres d'enseignement universitaire du pays avec ses facultés de médecine, de gestion et de sciences. Parmi les lycées les plus connus de la cité figure le lycée pilote de Sfax, le lycée Hédi-Chaker (anciennement lycée de garçons), le lycée 15-Novembre 1955 (aussi appelé El Hay), le lycée 20-Mars 1956 ou encore le lycée Habib Maazoun. En 2007, le collège pilote de Sfax a ouvert ses portes. On compte aussi une bibliothèque au centre-ville ainsi qu'un espace culturel français situé près de la gare

climat

Le climat semi-aride, l'importante circulation automobile9 et le contexte du relief et des vents aggrave de manière différentiée la pollution de l'air dans l'agglomération10.

Sfax, deuxième ville et centre économique de Tunisie, est une ville portuaire de l’est du pays située à environ 270 kilomètres de Tunis. Riche de ses industries et de son port, la ville joue un rôle économique de premier plan avec l’exportation de l’huile d’olive et du poisson frais ou congelé. Sfax est une cité d’affaires et attire peu les touristes. Cela n’exclut pas la présence de certains sites intéressants, tels que la médina et Thyna, malgré la présence des usines de traitement du phosphate.

Sfax compte 265 131 habitants en 2004 — pour une agglomération, le Grand Sfax, d’environ 500 000 habitants — et se présente comme une agglomération très étendue (sur 220 km² soit autant que l’agglomération de Tunis qui compte quatre fois plus d’habitants), plate et comprise dans un tissu urbain structuré par des axes de communication en toile d’araignée. Elle est bordée à l’est par la mer Méditerranée et l’amorce du golfe de Gabès.